Publié le 4 juin 2018 à 08h00 par François Duclos
dans Actualité, Info pratique, Nouvelle liaison — 11 commentaires

Deux nouvelles compagnies aériennes européennes ont inauguré des vols intercontinentaux, Air Belgium lançant ses opérations entre Charleroi et Hong Kong et Air Italy celles entre Milan-Malpensa et New York.

Air Belgium a lancé le 3 juin 2018 sa première liaison, entre sa base à Charleroi-Brussels South et l’aéroport de Hong Kong-Chek Lap Kok, avec deux vols par semaine opérés en Airbus A340-300 pouvant accueillir 257 passagers en trois classes. Les départs sont désormais programmés mercredi et dimanche à 14h10 pour arriver le lendemain à 7h40, les vols retour quittant Hong Kong lundi et jeudi à 11h40 pour se poser à 18h25. Une troisième rotation hebdomadaire devrait être ajoutée en juillet puis une quatrième en octobre. Air Belgium est en concurrence indirecte sur cette route avec Cathay Pacific, qui vient d’inaugurer sa route vers Bruxelles-Zaventem, et avec Hainan Airlines qui relie désormais Shenzhen à la capitale belge.

Ce premier vol de la compagnie belge n’était qu’un « vol technique » pour vérifier les procédures, précise la RTBF selon qui il n’y avait que 15 passagers à bord ; la rotation de mercredi sera elle opérée « normalement », avec les festivités habituelles. L’aéroport de Charleroi dispose de son côté d’une première ligne intercontinentale, même si la longueur de la piste empêche Air Belgium de voler à pleine charge. Son A340 sera d’ailleurs reconfiguré avec 18 sièges-lits en classe Affaires, 21 en Premium et 264 en Economie quand la piste aura été rallongée à 3200 mètres, vers 2021 au terme d’un investissement de 35 millions d’euros (un nouveau terminal est également prévu).

Читайте также:  Un tracteur Tesla pour le Dreamliner de Qantas (vidéo)

Air Belgium, créée en aout dernier, doit à terme opérer quatre quadriréacteurs, mais lance les opérations avec deux appareils issus de la flotte de Finnair. Le CEO a aussi déclaré être déjà en négociations avec Airbus « pour l’acquisition d’avions de la série A330-900 ou A350 », afin de développer son réseau vers l’Amérique du nord ; en attendant, six autres destinations sur le continent chinois devaient être annoncées en mai. Les deux premiers A340 continuent d’être loués à d’autres compagnies comme Air France ou Surinam Airways. Rappelons qu’Air Belgium avait prévu de lancer ses opérations le 30 avril, mais avait renoncé cinq jours avant, n’ayant pu obtenir le droit de survoler la Sibérie. Un deuxième problème résidait dans l’incertitude découlant de ce retard, ainsi que dans la mise en œuvre « compliquée et retardée des GDS (Global Distribution Systems), qui empêche les touristes chinois d’emprunter nos vols », expliquait alors le CEO Niky Terzakis.

What about flying to #HongKong on board the first @airbelgium_off flights from @CRL_Airport – fares from 349€ with @connections_be https://t.co/EP564TRQXY pic.twitter.com/OjHUROhM3V

Читайте также:  Bangkok Airways cherche 20 avions

— Charleroi Airport (@CRL_Airport) May 28, 2018

De son côté, Air Italy a inauguré vendredi sa nouvelle liaison quotidienne entre Milan-Malpensa et l’aéroport de New York-JFK, avec son premier Airbus A330-200 issu de la flotte de son actionnaire Qatar Airways et configuré pour accueillir 21 passagers en classe Affaires et 223 en Economie (247 places au total). Les départs sont programmés à 13h10 pour arriver à 16h00, les vols retour quittant les Etats-Unis à 20h30 pour se poser le lendemain à 10h35. L’ex-Meridiana est en concurrence sur cette route avec Alitalia, American Airlines, Delta Air Lines, Emirates Airlines et United Airlines (à Newark pour cette dernière).

Ce vol inaugural a été accueilli par les traditionnels canons à eau, même si Meridana desservait JFK depuis 13 ans. Marco Rigotti , le CEO d’Alisarda (actionnaire majoritaire avec 51% d’Aqa Holdings contre 49% pour Qatar Airways), a souligné l’importance d’être « une nouvelle option pour les Italiens et ceux qui visitent l’Italie, qui méritent une compagnie aérienne moderne, élégante et sophistiquée, ce qu’Alitalia ne fait pas ». Il a ajouté que l’objectif ultime pour Air Italy est d’être « la nouvelle référence pour l’Italie », la compagnie aérienne « comprenant les demandes et les demandes du public voyageur qui sera surpris par le service offert à bord ».

Le 8 juin, Air Italy lancera toujours en A330-200 quatre rotations hebdomadaires entre Malpensa et l’aéroport de Miami, avec des départs lundi, mercredi, vendredi et dimanche à 13h00 pour arriver à 17h45, les vols retour quittant la Floride à 19h45 pour se poser le lendemain à 11h10. Elle sera face sur cet axe à la seule American Airlines. Air Italy ayant prévu de desservir La Havane, Bangkok ou Mumbai, ainsi que Zanzibar en Tanzanie, Mombasa au Kenya, Le Caire en Egypte, Accra au Ghana, Lagos au Nigeria et Dakar au Sénégal.

Читайте также:  Aéroport de La Réunion-Roland Garros : nouveaux records en avril 2018

A partir de 2019, les cinq A300-200 ainsi que trois Boeing 767-300ER seront remplacés par trente 787-9 Dreamliner, toujours fournis par Qatar Airways. Air Italy a déjà pris possession du premier des vingt 737 MAX 8 attendus, déployé dimanche entre Malpensa et Olbia.

Touch down at New York International airport of JFK.

New York JFK marks the airline’s first destination to US and the first new daily international route launch for the airline in 2018. pic.twitter.com/rJjBPdM2Uy

— Air Italy (@air_italy_) June 2, 2018