Publié le 30 mai 2018 à 11h00 par François Duclos
dans Actualité, Insolite, Technologie — 7 commentaires

La compagnie aérienne Emirates Airlines a mis en ligne une vidéo sur le changement du train d’atterrissage complet de l’un de ses Airbus A380, une opération qui prend 14 jours.

La compagnie basée à l’aéroport de Dubaï précise qu’il s’agit d’une première pour ses équipes techniques d’Emirates Engineering, 14 jours et des milliers d’heures de travail ayant été nécessaires pour changer le train avant et les quatre trains principaux du superjumbo immatriculé A6-EDF – deux situés sous le fuselage et deux sous les ailes. En plus des 22 roues, le mécanisme du train d’atterrissage de l’A380 comprend les systèmes d’extension et de rétraction des trains, les commandes de freinage et de direction, et d’autres systèmes de surveillance. Pendant toute la durée des travaux, tout l’avion a été soulevé sur des crics pour soutenir le corps de l’avion. Emirates Airlines souligne que le train d’atterrissage du plus gros avion commercial du monde peut supporter un poids de près de 570 tonnes au décollage et de plus de 390 tonnes à l’atterrissage.

Читайте также:  Air Seychelles s’associe à Booking.com

« Le premier remplacement complet des trains d’atterrissage sur notre Airbus A380 est une étape importante pour nous. Ceci et d’autres réalisations similaires de l’équipe d’Emirates Engineering reflètent le degré de planification, de préparation et d’expertise qui accompagne la réussite de projets complexes tels que celui-ci », a déclaré dans un communiqué Mohammad Jaffar Nasser, vice-président sénior, Maintenance technique. « En étendant nos services à des compagnies aériennes tierces, nous partageons notre expertise et améliorons les procédures d’ingénierie à l’échelle mondiale », a-t-il ajouté.
Deux autres Airbus A380 de la flotte d’Emirates devraient subir un changement complet des trains d’atterrissage d’ici la fin de l’année 2018. En plus des investissements dans l’infrastructure et les installations, y compris des outils spécialisés, l’équipe d’Emirates Engineering a travaillé étroitement avec une équipe de fournisseurs, Airbus bien sûr, Field International, UTAS et Safran, pour planifier et exécuter le remplacement du train d’atterrissage.

Читайте также:  Le 2 juin 1912 dans le ciel : Prix Peugeot, un prix trop ambitieux !

Emirates Engineering exploite des installations modernes et étendues à Dubaï, dont six hangars de maintenance lourde capables de réaliser des C-Check sur l’A380, et la plus grande installation de peinture aéronautique au monde, afin de maintenir une flotte de plus de 260 Airbus A380 et Boeing 777. Emirates Engineering propose également des services d’entretien, de réparation et de révision (MRO) à des clients externes, en tirant parti de son expérience d’opérateur le plus important au monde de l’A380 (103 en service sur 162 commandés) et du 777.