Les Asturies, situées au nord de l’Espagne, sont célèbres pour ses magnifiques paysages. Cette région offre un large choix — avec plus de 200 plages splendides qui s’étendent le long des 345 km de côtes, et d’impressionnantes montagnes – le tout dans un rayon de 30 km.

Environ un tiers des Asturies a été reconnu pour son exceptionnelle beauté et a reçu le statut d’Espace naturel protégé. Quatre réserves naturelles ont été désignées Réserves de Biosphère par l’UNESCO.
La région des Asturies est l’un des plus anciens royaumes de la péninsule ibérique, avec une culture ancestrale, dont chaque ville et village a gardé des traces. La région a su préserver son patrimoine, et est la première à développer le tourisme rural auprès d’un public européen. Bien que la région attire de plus en plus de visiteurs, les traditions rurales sont restées intactes, comme on peut le voir à travers le maintien de l’architecture traditionnelle des Asturies.
On y trouve certaines des plus grandes villes du pays, à moins de 20 km les unes des autres : Avilés, Oviedo et Gijón. Ces villes vivantes et modernes, fermement ancrées dans la tradition et désireuses de préserver leur passé et leurs sites historiques, sont le lieu idéal pour des vacances en Asturies. Les paysages luxuriants des Asturies, avec leurs champs verdoyants et fertiles, leurs rivières limpides, et leurs montagnes sauvages, fournissent des mets incroyablement raffinés : poissons frais, fruits de mer, viande, fruits, légumes et fromages. Ces produits frais de grande qualité sont à la base de la succulente cuisine régionale. Sans oublier le plus célèbre des produits locaux, le cidre, réputé pour être le meilleur au monde, et que vous ne manquerez pas de goûter dans les fameuses cidrerias.
Capitale des Asturies, Oviedo est un grand centre industriel et commerçant. Les nombreuses banques assurent la prospérité de la ville qui s’est lancée dans une grande campagne de réhabilitation de son centre-ville. Le résultat est vraiment magnifique : nombreuses façades finement sculptées et colorées, rues propres et interdites à la circulation automobile, palais et églises superbement restaurés…
La ville compte de nombreux parcs et espaces verts et les grandes rues commerçantes sont très animées. Le quartier autour de la gare est en pleine restructuration et les premiers résultats sont prometteurs : grandes places, architecture très esthétique.
Oviedo, ville natale du pilote de Formule 1 Fernando Alonso, n’est pas la plus grosse ville des Asturies (environ 200 000 habitants), mais est bien la capitale administrative commerciale, universitaire et financière des Asturies. Oviedo présente un riche patrimoine architectural, duquel se démarque la cathédrale, l’Université et plusieurs églises préromanes, classées au Patrimoine mondial par l’UNESCO.

Читайте также:  Qatar Airways se pose de nouveau à Londres-Gatwick

A visiter :

— La cathédrale San Salvador, construite de la fin du XIIIe siècle jusqu’à la moitié du XVIe siècle, sur un temple élevé au VIIIe siècle et consacré au « Salvateur » est la seule cathédrale gothique consacrée au Sauveur. Dans l’ensemble, elle est de style gothique tardif. Son unique tour est la plus importante d’Europe.

— La Cámara Santa d’Oviedo (Chambre Sainte) : située dans la cathédrale. C’est l’un des premiers échantillons du style asturien. La Cámara Santa conserve les reliques de la ville comme la Cruz de los Ángeles — Croix des anges, qui figure dans le blason de la province —, la Croix de la victoire — qui figure dans le drapeau de la principauté — Le Coffret des agates et le Pañolón d’Oviedo — une relique sacrée, semblable au linceul du Christ.

— Le cloître du monastère de San Vicente, du VIIIe siècle : ce couvent fut le premier édifice construit lors de la fondation d’Oviedo. Dans son cloître est installé le musée archéologique.

Читайте также:  Air China : JV avec Air Canada, retour en Corée du Nord

— L’église Santa María del Naranco, avec palais du IXe siècle.

— L’église San Miguel de Lillo, avec chapelle du Xe siècle.

— La basilique de San Julián de los Prados.

— La Foncalada, puits du IXe siècle : il s’agit du seul puits et de la seule construction civile du pré-roman qui soit conservé.

— La chapelle de la Balesquida, construite au XIIIe siècle, a été reconstruite à plusieurs reprise au cours des XVIIe, XIXe, XXe siècles ; elle est consacrée à la Vierge de l’espoir.

— Le bâtiment de la mairie, construit au XVIIe siècle, est un bâtiment de trois étages dont l’arc central de l’étage inférieur était l’ancienne porte d’entrée dans la ville. La tour de l’horloge est particulièrement remarquable.

— Le couvent et l’église de Saint-Domingue de Guzmán, du XVIe siècle est l’une des constructions situées hors des murs de la ville.

— Le Fontán, ensemble de constructions qui forment une place à arcade de plan rectangulaire, date des XVIIe et XVIIIe siècles. Construit sur une mare, il a dû être reconstruit à la fin du XXe siècle. Il accueille le Marché du Fontán qui a lieu les jeudis, samedis et dimanches matins.

— La maison des Llanes, a l’une des plus belles façades baroques des Asturies, construites au XVIIIe siècle.

— La maison du doyen Payarinos, bâtiment de style éclectique du XXe siècle, accueille le Conservatoire de musique Eduardo Martínez Torner.

— L’hospice provincial, du XVIIIe siècle possède une façade de style baroque achevée par un grand blason et une chapelle octogonale. Après la guerre civile il a été réhabilité et abrite actuellement l’hôtel le plus prestigieux d’Oviedo.

— Le siège social de la Caja de Ahoro de Asturias (Cajastur), Plaza de la Escandalera, avec l’édificie de l’Horloge.

Читайте также:  Göteborg

— Musée archéologique des Asturies: installé dans le cloître du couvent de San Vicente, son fonds comprend des pièces de la période paléolithique, diverses collections numismatiques et ethnographiques, deux salles consacrées à la période romane, deux autres à l’art pré-roman et une autre à l’art gothique. La cellule du père Feijoo y est exposée.

— Musée des Beaux-Arts des Asturies: dans le Palais de Velarde, cet immeuble contigu à la façade arrière du précédent maintient une collection d’œuvres d’artistes asturiens comme Carreño Mirador, Evaristo Valle, Nicanor Piñole, Vaquero Palacios, ainsi que d’autres artistes contemporains.

— Musée diocésain d’Oviedo: il contient les restes archéologiques de la cathédrale, des objets en or et en argent, des peintures, des pièces d’ivoire, des sculptures en bois et les archives de la cathédrale.

— Tabularium artis asturiensis: ce musée privé a été fondé par Joaquin Pommeraies, chroniqueur officiel des Asturies. Son fonds comprend des pièces d’art asturien.

A ne pas manquer :

— San Mateo (21 septembre) : festivités pendant lesquelles la ville est remplie de buvettes et au cours desquelles sont donnés des concerts pendant dix jours ; les festivités finissent avec des feux d’artifice et une reconstitution de la procession du Christ des Chaînes.

— Mardi du champ ou La Balesquida : festivité qui a lieu le premier mardi après la Pentecôte, avec repas champêtre durant lequel on consomme des culinos de cidre, des pâtés maison et, surtout, le preñau bollu. Populairement connu comme « Jour du Bollu ».

— Foire de l’Ascension : festivités consacrées aux champs.