Publié le 4 juin 2018 à 13h00 par François Duclos
dans Actualité, Perspective, Technologie — 1 commentaire

La compagnie aérienne Cathay Pacific va acheminer vers Hong Kong ses Airbus A350-1000 avec du carburant alternatif. Elle s’engage à ne pas augmenter ses émissions de carbone à partir de 2020, mais ne prévoit toujours pas d’envoyer le nouvel appareil à Paris.

Basée à l’aéroport de Hong Kong-Chek Lap Kok, la compagnie chinoise veut souligner son « fort engagement environnemental » en prévoyant d’utiliser un mélange de carburants alternatifs pour transporter sa nouvelle flotte d’A350-1000 depuis Toulouse au cours des quatre prochaines années. Le premier exemplaire, configuré pour accueillir 46 passagers en classe Affaires, 32 en Premium et 256 en Economie, sera livré le 19 juin 2018 au siège d’Airbus, sept autres appareils devant rejoindre la flotte de Cathay Pacific d’ici la fin de l’année. La compagnie de l’alliance Oneworld avait opéré le plus long vol avec du biocarburant lors de la livraison de son premier Airbus A350-900 en 201 ; vingt-deux de ces appareils, dont les réservoirs sont remplis à 10% par des carburants alternatifs, ont déjà été livrés.

Le CEO de Cathay Pacific Rupert Hogg a déclaré dans un communiqué : « nous avons été à l’avant-garde de nombreuses initiatives visant à réduire l’impact des émissions de gaz à effet de serre. Atteindre une croissance neutre en émission de carbone à partir de 2020 est un objectif important, que nous prenons au sérieux, et l’utilisation de carburants alternatifs est l’une des stratégies clés pour nous aider à atteindre cet objectif. Nous continuerons à soutenir le développement et l’utilisation de biocarburants pour atteindre la viabilité commerciale à l’échelle globale ». Comparé aux carburants traditionnels, le biocarburant réduit jusqu’à 80% les impacts néfastes des émissions de gaz à effet de serre. Son utilisation pour l’acheminement des A350-1000 est un choix soutenu par ses partenaires, Airbus et Total. Frédéric Evchenne, Head of New Energies chez Airbus, a déclaré : « grâce à l’utilisation de l’A350-1000 et de carburants à faible teneur en carbone, nous démontrons notre engagement à soutenir le secteur de l’aviation et nos clients pour réduire leur empreinte carbone. »

Читайте также:  Trafic aérien en France : +1,3% en avril pour cause de grèves

Cathay Pacific est la première compagnie aérienne au monde à investir dans une société de biocarburants adaptés à l’aviation. En 2014, la compagnie est devenue actionnaire de Fulcrum BioEnergy Inc., une entreprise basée aux États-Unis qui se concentre sur la transformation des déchets solides municipaux en carburant aérien durable. En mai 2018, Fulcrum a inauguré sa toute première usine à échelle commerciale au Nevada. L’usine, qui commencera sa production en 2020, produira plus de 37 millions de litres de carburant durable par an. Cathay Pacific sera l’une des premières compagnies aériennes au monde à utiliser ce nouveau carburant ; les investissements lancés en 2014 ont été absorbés depuis dans les coûts opérationnels, précisait-elle l’année dernière.

Читайте также:  Alitalia : Milan – Genève et grève du contrôle aérien vendredi

La compagnie a déjà annoncé les premières destinations intercontinentales de ses A350-1000, après de premiers vols de formation des équipages vers Taipei, Bangkok, Manille et Singapour, ils seront envoyés vers Washington-Dulles le 15 septembre (pour inaugurer sa nouvelle liaison), puis vers Tel Aviv durant le mois d’octobre. A compter du 28 octobre si les livraisons suivre, Cathay Pacific desservira Madrid en A350-1000, avant de l’envoyer à Manchester tous les jours entre le 1er décembre et le 28 février 2019. Selon Airlineroute, Amsterdam en bénéficiera également à partir du 1er décembre, puis Zurich à compter du 31 mars 2019.

Pour les passagers français souhaitant essayer le nouvel appareil, Cathay Pacific faisait en décembre dernier la promotion d’un trajet Paris – Tel Aviv – Hong Kong (le premier tronçon étant opéré par Air France). Depuis la France, elle propose une ligne directe entre CDG et Hong Kong, et des connexions au-delà vers plus de 60 destinations en Asie Pacifique où elle dessert notamment 24 villes en Chine, 7 au Japon et 6 en Australie. Grâce à son partenariat avec TGVAir, la compagnie propose également des départs de 10 villes de province via Paris.

Читайте также:  Iberia : l’Airbus A350 s’envole, l’A320neo arrive

Avec sa filiale Cathay Dragon, la compagnie aérienne opère des vols vers près de 200 destinations dans 49 pays et territoires. Elle sera le deuxième opérateur de l’A350-1000 après Qatar Airways, qui a pris possession en février du premier des 37 exemplaires attendus. Déjà à la tête « d’une des flottes les plus modernes dans le ciel », le groupe Cathay Pacific attend les livraisons de six A350-900 supplémentaires, des vingt A350-1000 mais aussi de 32 A321neo pour sa filiale et de vingt-et-un Boeing 777-9.