Publié le 6 juin 2018 à 11h00 par François Duclos
dans Actualité, Info pratique, Nouvelle liaison, Perspective — 11 commentaires

La compagnie aérienne Emirates Airlines a livré quelques détails sur sa future classe Premium, et révélé l’existence de discussions avec la low cost easyJet sur les correspondances en Europe. Elle inaugure aujourd’hui sa nouvelle liaison entre Dubaï et Santiago du Chili, et enverra son Airbus A380 tous les jours à Osaka cet hiver.

Lors de la conférence de l’IATA à Sydney, la compagnie des Emirats Arabes Unis a fourni le 4 juin 2018 quelques détails sur la classe Premium annoncée au début du mois, et qui équipera tous les nouveaux A380 et ses Boeing 777 livrés à partir de 2020. Les passagers disposeront de sièges inclinables à 170% avec un espace entre rangées de 38 pouces, dans une cabine de 56 places sur le pont supérieur des superjumbos ou entre 26 et 28 places dans les Triple Sept. Le nombre de sièges par rangée sera réduit par rapport à la classe Economie (3+4+3), un menu spécifique sera proposé et les clients auront accès à des toilettes réservées. Emirates Airlines est toujours en pourparlers avec divers fabricants de sièges pour proposer un nouveau design « haut de gamme ».

Читайте также:  VLM Airlines relie Anvers à Aberdeen, Cologne et Rostock

Selon le président d’Emirates Airlines Tim Clark, cette classe Premium doit servir à freiner « la fuite de passagers traditionnels vers les compagnies en disposant », ceux voulant un plus grand confort mais ne pouvant par se payer la classe Affaires. « Les enquêtes d’opinion sur le segment son claires : les clients sont prêts à payer un peu plus pour un siège plus confortable, plus d’espace et un certain degré d’exclusivité », a précisé le dirigeant. Cette nouvelle Premium fera son apparition sur les avions livrés neufs à partir de 2020, mais un rétrofit est aussi envisagé sur certains appareils déjà en service.


Les discussions entre Emirates Airlines et la low cost easyJet portent sur la possibilité de relier leurs réseaux respectifs à Londres et Milan, voire à Genève – y compris pour les passagers venu de France où la DGAC refuse d’accorder à la compagnie émiratie plus que ses trois vols quotidiens vers Paris, un quotidien vers Nice et cinq par semaine vers Lyon. Un principe de correspondances déjà mis en place avec l’offre Worldwide by easyJet, adoptée par exemple à Paris-CDG ou Amsterdam avec Norwegian, à Paris-Orly avec Corsair International et La Compagnie Boutique Airlines, mais aussi en Grande Bretagne par Loganair, Aurigny Air Services ou Thomas Cook Airlines (à Gatwick dans ce dernier cas) et à Milan-Malpensa (avec Neos et Norwegian encore). Les deux compagnies ont déjà lancé en 2012 la possibilité pour les membres du programme de fidélité Skywards d’acheter avec leurs miles des vols opérés par la low cost. « Emirates, comme beaucoup d’autres compagnies, a exprimé son intérêt pour ce concept, toutefois conçu pour intégrer de multiples opportunités actuellement à l’étude à travers l’Europe », a souligné easyJet.

Читайте также:  Air France : vers une rencontre entre la présidente et les syndicats


Côté réseau, Emirates Airlines a inauguré sa nouvelle liaison vers Santiago du Chili-Arturo Merino Benitez, opérée cinq fois par semaine via Sao Paulo en Boeing 777-200LR pouvant accueillir 38 passagers en classe Affaires et 264 en Economie. Les départs de Dubaï sont programmés tous les jours sauf lundi et mercredi à 9h05 pour arriver à Sao Paulo-Guarulhos à 17h00, en repartir à 18h30 et atterrir à Santiago à 21h40. Les vols retour quittent le Chili tous les jours sauf mardi et jeudi à 1h10 puis le Brésil à 7h45 pour se poser le lendemain à 5h15 à Dubaï. Aucune autre compagnie du Golfe n’atterrit dans la capitale chilienne.

Enfin à compter du 28 octobre, Emirates Airlines remplacera sur la rotation quotidienne entre Dubaï et Osaka-Kansai l’habituel 777-300ER par un A380 pouvant accueillir 14 passagers en Première, 76 en classe Affaires et 399 en Economie. Les départs seront alors programmés à 3h05 pour arriver à 16h55, les vols retour quittant le Japon à 23h35 pour se poser le lendemain à 5h45. Elle est là aussi sans concurrence directe ou indirecte. Le déploiement de l’avion à deux étages « représente une augmentation de capacité de 38%, ce qui signifie que les voyageurs apprécieront le confort d’un A380 vers et depuis deux passerelles japonaises, notre avion phare étant déjà opérationnel quotidiennement depuis l’aéroport international de Tokyo-Narita », souligne Emirates Airlines dans son communiqué. Ses vols au départ et à destination du Japon répondent aux besoins des voyageurs japonais avec un équipage de cabine de langue japonaise à bord.

Читайте также:  Volotea relie Marseille à Minorque et Mykonos

Emirates to introduce daily scheduled @Airbus A380 service to Osaka in Japan, starting from 28 October 2018. https://t.co/lcvHNv4quw pic.twitter.com/tK223J9Dwt

— Emirates Airline (@emirates) June 4, 2018