Publié le 25 mai 2018 à 08h30 par François Duclos
dans Actualité, Info pratique, Low cost, Nouvelle liaison — 2 commentaires

La compagnie aérienne low cost Laudamotion compte lancer l’hiver prochain à Vienne 14 nouvelles liaisons, y compris vers Beauvais et Marrakech, dans le cadre de son initiative « City Shuttle ». Elle espère ajouter d’ici là porter sa flotte à neuf Airbus A320, et y ajouter des A320neo à l’horizon 2021.

A partir du 28 octobre 2018, la nouvelle compagnie autrichienne, ex-Niki, proposera trois vols par semaine entre sa base à Vienne-Schwechat et l’aéroport de Beauvais-Tillé, opérés en Airbus A320 de 180 sièges. Les départs sont programmés mercredi et vendredi à 13h15 (arrivée à 15h15) plus dimanche à 18h05 (arrivée à 20h05), les vols retour quittant la France respectivement à 16h00 (arrivée 18h00) et à 20h50 (arrivée à 22h50). Laudamotion sera en concurrence indirecte sur cet axe avec Air France (CDG), Austrian Airlines (CDG) et les low cost Transavia France (Orly) et Vueling (CDG).

Читайте также:  Bordeaux

Toujours au départ de la capitale autrichienne, la compagnie lancera le 28 octobre deux rotations hebdomadaires vers Marrakech-Menara : les A320 décolleront jeudi et dimanche à 8h20 (arrivée à 11h20), et repartiront du Maroc à 12h05 (arrivée à 17h00). SunExpress Deutchland est déjà présente sur cet axe.

Outre ces deux premières liaisons vers la France et le Maroc au départ de Vienne, Laudamotion proposera également cet hiver des lignes entre la capitale autrichienne et Barcelone, Bergame, Bologne, Bucarest, Copenhague, Cracovie, Dublin, Larnaca, Londres-Stansted, Madrid et Rome, ainsi qu’Amman en Jordanie. Ce qui portera son programme saisonnier à 22 destinations et 80 vols par semaine selon aero.de, avant que de nouvelles destinations fassent leur apparition à partir de février 2019.

Ce renforcement du réseau intervient alors que Laudamotion a déjà renoncé à opérer des routes au départ de Zurich-Kloten cet été faute d’avions, en raison de « problèmes de livraisons » rencontrés par les sociétés de leasing contactées pour lui fournir deux A320 (elle dispose de cinq A320 et deux A321) actuellement). Un problème en voie de règlement selon le président Niki Lauda : interrogé par ATW, il a déclaré avoir des discussions « avec Airbus et des sociétés de leasing » pour disposer « le plus vite possible » d’A320 et A320neo . Il espère pouvoir disposer de neuf monocouloirs supplémentaires au début de la saison hivernale, et de 30 au moins à l’horizon 2021. L’ancien pilote de Formule 1 a précisé au magazine WirtschaftWosche que des négociations allaient « bientôt » commencer pour une commande d’A320neo, même si les carnets bien remplis d’Airbus laissent peu d’espoir de livraison avant la fin 2020, un délai compensable par la location ; il n’a pas précisé le nombre d’avions envisagé.

Читайте также:  L’OACI veut sensibiliser les PNC sur la traite des êtres humains

Laudamotion travaille sur le sujet avec Ryanair, qui est entré dans son capital à hauteur de 24,9% et vise une prise de participation de 75% ; un investissement en Autriche qui pourrait atteindre 100 millions d’euros, si les autorités européennes de la concurrence donnent leur feu vert à l’opération. Et Niki Lauda accuse Lufthansa de trainer les pieds pour lui remettre les 21 Airbus acquis durant la procédure de faillite d’Air Berlin ; « si j’avais eu les avions promis, Laudamotion ferait partie du groupe Lufthansa », a-t-il déclaré… Le CEO de Ryanair avait de son côté déclaré lundi à Bloomberg qu’il comptait acquérir jusqu’à 50 Airbus en quatre ans pour Laudamotion, qui pourrait à terme représenter 20% de son activité – et opérer une centaine de monocouloirs européens.

Читайте также:  Disparition du MH370 : les recherches arrêtées ce mardi