Publié le 3 juin 2018 à 12h00 par Serge Fabi
dans Actualité, Info pratique, Zoom sur … — 11 commentaires

Depuis le 1er avril dernier,  le programme de fidélité Flying Blue du groupe Air France-KLM, qui compte 15 millions d’adhérents, a revu de fond en comble son système de fidélisation : le gain de miles effectué sur un vol est directement lié au montant acquitté et au statut du voyageur.

Concrètement, si vous avez le niveau d’entrée dit Explorer (anciennement Ivory), vous cumulerez 4 miles par euro dépensé soit un coût par mile (CPM) de 25 cent €. Avec un statut Silver, votre CPM passera à 17 cent €, 14 cent € avec un Gold et 12,5 cent € avec un Platinum.

Et depuis le 1er juin, Flying Blue introduit un nouvel outil, le Miles & Cash qui permet de compléter en cash 12,5% ou 25% de la valeur de son billet prime. Du coup, vaut-il mieux attendre d’avoir la totalité des points nécessaires pour l’achat d’un billet prime ou utiliser l’option Miles & Cash ? Le site Flight-report.com publie une infographie pour vous aider à optimiser au mieux votre programme de fidélité Flying Blue.

Exemples par cabine
Dans les faits, le montant par mile acheté varie par cabine. Pour mieux comprendre, prenons l’exemple d’un billet aller-retour entre Paris et New York. Le CPM est le plus faible lorsque vous avez besoin de compléter un billet en cabine Economie car il vous sera alors facturé 1 cent €, en Premium Economie, le mile acheté coûtera 1,2 cent €, en Affaires 1,5 cent € et enfin en La Première, il vous en coûtera 2,75 cent € par mile pour compléter votre billet.

Читайте также:  South African Express clouée au sol

Cash & Miles versus l’achat de Miles
Le programme Flying Blue continue parallèlement à proposer son offre d’achat de Miles, le graphique ci- dessous permet d’appréhender qu’il est plus intéressant d’utiliser l’option Miles & Cash dans le cadre d’un voyage en Economie, Premium Economie ou Affaires. A l’inverse, si vous souhaitez voyager en La Première et si votre solde n’est pas suffisant, il vaut mieux acheter ses miles séparément. Ainsi, dans le cas de la promotion actuelle qui offre +75% de miles acheté, le CPM sera alors de 1,57 cent € contre 2,75 cent € avec l’option Miles & Cash.

Les concurrents européens
Le paysage des programmes de fidélité en Europe s’articule principalement autour de l’Executive Club de British Airways, de Miles & More du Lufthansa Group et de Flying Blue d’Air France KLM.

Le programme de British Airways propose l’option de miles et cash depuis de nombreuses années, le CPM (coût par mile) en Economie et Economie Premium est sensiblement identique à celui de Flying Blue en étant un peu au-dessus du centime d’€, en cabine Affaires. L’option devient en revanche moins intéressante avec un mile facturé entre 2,5 et 3,2 cent € chez la compagnie anglaise contre 1,5 cent € chez Air France KLM. En Première classe, le CPM est plus raisonnable et repart à la baisse chez British Airways alors qu’il double presque chez le couple franco-néerlandais. Lufthansa et son programme Miles & More est la grande absente car elle ne propose pas cette option à ses clients, la seule exception étant le prêt jusqu’à 50 000 miles pour les membres Senator et HON, mais facturé au prix d’or de 2,4 cent € le mile.

Читайте также:  Un avion de Transavia dérouté à cause de… la forte odeur d’un passager

Les camemberts du tableau indiquent la proportion d’un billet prime réglable en cash (couleur verte). L’Executive Club permet de régler jusqu’à 50% de son billet en cash pour les classes Affaires et Première, jusqu’à 60% en Economie Premium et même jusqu’à 65% en Economie. De son côté Flying Blue propose de régler au maximum 25% du montant de la prime en cash et cela quelque soit la classe de voyage.

Utiliser ses miles ou acheter son billet?
La grande question reste de savoir si il vaut mieux dépenser ses miles, quitte à utiliser l’option Miles & Cash ou de régler son billet. Pour l’hypothèse suivante, nous comparerons le coût d’un billet pour chacune des cabines d’Air France sur un aller-retour Paris-New York et le coût Miles & Cash à 25%. Pour les deux cas de figures il s’agit de tarifs « à partir de ».

En cabine Economie, l’aller-retour Paris-New York est disponible actuellement à partir de 425€. En réglant avec vos miles et 25% de cash, il vous en coûtera 33 000 miles et 315€ (taxes et surcharge transporteur comprises) ce qui permet de calculer une valorisation du mile à 0,33 cent €.

En Premium Economie, la valorisation du mile est un peu meilleure à 0,45 cent € pour un billet qui vous coûtera tout de même 68 200 miles et 599€. La meilleure affaires est probablement en cabine… Affaires : contre 86 200 miles et 940 € vous pouvez vous offrir un billet qui vous aurez autrement coûté 2303 €, soit une valorisation du mile à 1,58 cent €.

Читайте также:  Bombardier : forte demande pour des avions d’occasion en Afrique

La très sélective cabine La Première souhaite le rester car il vous faudra un montant astronomique de 300 000 miles et 3258 € pour pouvoir voyager dans ces conditions d’exception, ce qui se traduit par une valorisation du mile à 0,93 cent € face au tarif d’appel de 6054€.

En résumé
Cette nouvelle option Miles & Cash est une bonne nouvelle pour les utilisateurs du programme Flying Blue, cela offre un peu plus de flexibilité pour les voyageurs qui n’ont pas assez de miles ou qui souhaitent en garder pour plus tard. Cependant, il ne faut pas se tromper : en cabine Economie, un mile qui vous sera facturé 1 cent € n’en vaudra en réalité que le tiers lors de son utilisation. En Affaires le calcul est bien plus juste avec un coût du mile très proche de sa valorisation. Dans tous les cas de figure et du fait du nouveau système en « revenue based », les miles seront toujours moins chers en les achetant qu’en les accumulant à l’occasion de vols.