©Kiefer

Publié le 27 mai 2018 à 17h00 par Joël Ricci
dans Actualité, Insolite — 12 commentaires

Un passager, frappé d’une pancréatite aiguë à bord d’un vol de United Continental Holdings Inc. à destination de Rome, a porté plainte contre la compagnie aérienne américaine en raison du refus de l’équipage de faire atterrir en urgence le vol pour qu’il puisse se faire soigner.

Lewis Christman et son épouse Roseanne ont déposé une plainte contre la compagnie aérienne United alléguant qu’il avait souffert de douleurs et de nausées si violentes pendant le vol depuis Chicago vers Rome en mai 2016 qu’il était incapable de s’asseoir et qu’il était blotti sur le plancher de l’avion de la cuisine en position fœtale. À l’atterrissage, Lewis Christman a été hospitalisé, d’abord à Rome, puis aux États-Unis pendant des mois. Son cas a ensuite nécessité une intervention chirurgicale, selon la plainte déposée le 17 mai dans un tribunal de l’Illinois à à Cook County.

Читайте также:  Miles et billets prime plus faciles sur Cathay Pacific

« Quand il y a une situation d’urgence avec quelqu’un d’aussi malade que M. Christman, United Airlines a l’obligation d’atterrir et de l’emmener aux urgences le plus rapidement possible », a déclaré David Axelrod, l’avocat du couple. « Nous sommes conscients du procès et nous nous penchons sur la question », a déclaré Erin Benson Scharra, porte-parole de United.

Lewis Christman prétend que l’équipage à bord était mal préparé aux situations d’urgence, ne lui ayant d’abord pas offert d’assistance, ne trouvant pas de médicaments contre la douleur et refusant la recommandation d’un médecin à bord de dérouter le vol. L’équipe a également omis de contacter une équipe médicale basée au sol au sujet de l’état de Lewis Christman, qui s’est aggravé à cause du retard du traitement, plaide-t-il.

On lui a effectivement proposé un siège en classe Affaires, mais où il a passé le reste du vol à l’agonie. Le couple réclame au moins 100 000 dollars de dommages et intérêts pour négligences. Christman, qui vit avec sa femme dans l’Illinois, ajoute qu’on l’a informé que sa pancréatite était devenue nécrosée, ou gravement infectée, au moment où il a atterri. Il a déclaré avoir reçu des soins médicaux de base, avoir été transféré dans un hôpital public puis transféré dans un autre hôpital à Rome, où il est resté plusieurs jours. Informé par des médecins qu’il était trop malade pour prendre l’avion avec une compagnie aérienne commerciale, il est retourné à Chicago à bord d’une compagnie d’ambulance aérienne avec son épouse en juin 2016. Il est resté à l’hôpital pendant trois mois. Les complications de son état ont nécessité une ablation chirurgicale de la vésicule biliaire et un pontage gastrique, selon la plainte.

Читайте также:  Annulations de vols : amende massive pour Ryanair en Italie

Cet épisode est un nouveau point noir dans l’image de marque de United qui pâtit déjà d’une longue liste d’incidents pour son service à bord : la mort d’un chien placé dans le compartiment bagages en mars dernier, un vol dérouté parce que les toilettes étaient hors service en janvier dernier, un enfant obligé de céder sa place assise à un adulte en juillet 2017, une Française envoyée à San Francisco au lieu de Paris ou encore en avril 2017 l’éjection brutale d’un passager victime d’un tirage au sort pour surbooking.